Sélectionner une page

Agrandissement du Foyer et création d’un Centre de Jour à Ardon

Concours 2019, 2ème tour

Maitre d’Ouvrage

Fondation Domus

Descriptif

Situé à l’Est du centre du village d’Ardon, le long de l’axe principal de la route du Simplon, le projet s’appuie sur les caractéristiques et l’identité du lieu.

La nouvelle construction s’insère entre des volumes existants et conservés. Respectueux des échelles existantes du -lieu dit des Grands Proz et de la qualité patrimoniale et historique du bâti ardonain, le principe de composition s’illustre à celui des anciens corps de bâtiments, adossés les uns aux autres au fil des années. L’assemblage forme un gabarit unitaire, agrégé et composé de plusieurs décrochements dont l’élément de tête est l’ancien hôtel datant de 1892.

Les bâtiments s’appuient contre les murs mitoyens qui les consolident et les organisent .

Les interstices, parfois très rapprochés avec les constructions voisines, font dialoguer les façades avec beaucoup de variétés.

L’assemblage de toits à deux pans favorise l’intégration du projet dans le tissu du village et le grand paysage.

Par analogie avec l’ancien hôtel, les ouvertures sur la façade forment des percements ponctuels qui cadrent la vue depuis les espaces intérieurs.

Une césure entre la construction en maçonnerie porteuse et la charpente habitable en bois est marquée en façade en écho aux anciens bâtiments du centre du village et à leur système constructif. L’étage dans les toits est dissocié par une expression verticale de lames de bois à travers lesquelles la lumière naturelle pénètre le jour et la lumière intérieure se diffuse la nuit conduisant à l’effet de lanterne.

La volumétrie du projet organise les espaces extérieurs sur ses grands côtés. Sur la façade sud, baignée de lumière, un retrait est aménagé autour du grand noyer conservé. Le jardin-terrasse actif s’anime par la présence du grand sujet et des activités communes du rez-de-chaussée. Le découpage de la façade reconstitue une alcôve de verdure protégée, à l’abri des nuisances de la route et des activités étrangères .

Au nord, le jardin privatif s’adosse à la façade qui fournit naturellement des surfaces ombragées, plus intimes et au calme. L’ouverture du restaurant sur le jardin nord permet de profiter de la fraîcheur en période estivale.

L’orientation des lignes de faîtage reprend celles de l’ancien hôtel et du bâti alentour. Elle permet de distinguer l’intervention nouvelle des constructions contiguës.

Pour favoriser l’orientation et le confort des résidents dans les espaces de circulation et l’escalier principal, une généreuse verrière, disposée en toiture, permet un éclairage naturel abondant et confortable.

Crédits images
The Bild – Bastien Brouqueyre